Aujourd’hui, les situations de maladies deviennent de plus en plus récurrentes, imprévisibles et coûteuses. Il est donc indispensable pour les travailleurs de souscrire à un contrat d’assurance afin de compléter les prestations des régimes obligatoires d’assurance maladie. Ce complémentaire de santé appelé mutuelle s’avère incontournable pour les travailleurs n’ayant pas le statut d’employé car il couvre les frais médicaux, d'hospitalisation et de soins.

Toutefois, choisir une mutuelle de santé en étant travailleur non salarié n’est pas toujours évident. Voici comment bien faire ce choix.

Choisir une mutuelle adaptée à ses besoins et à ses dépenses en santé

Chaque personne a ses propres besoins en santé. Ainsi, le complémentaire de santé parfait pour quelqu’un pourrait ne pas répondre à vos besoins. Vous devez donc établir une analyse de vos besoins et dépenses en santé.

Voici quelques questions importantes autour desquelles vous pourrez axer votre analyse :

  • faites-vous recours aux médecines douces ?
  • portez-vous ou non des lunettes (ou lentilles) ?
  • avez-vous recours à un moyen de contraception ?
  • quels sont vos éventuels problèmes de santé chroniques ?
  • à quelle fréquence consultez-vous un médecin traitant et des médecins spécialistes ?

En trouvant des réponses à ces questions, il faut éviter de chercher l’offre d’assurance la moins coûteuse ou à l'opposé celle qui coûte plus cher. Comparez et dénichez l’entreprise d’assurance offrant des prestations qui répondent aux besoins retenus de votre analyse. Misez sur celle qui offre un bon rapport qualité/prix et qui respecte votre budget.

Tenir compte des différentes formules de prise en charge disponibles

Les assureurs proposent diverses formes de payement à leurs clients. La plus répandue est celle qui consiste au recouvrement des dépenses effectuées par l’assuré. Pour celles-ci, l'assuré doit fournir des factures, des ordonnances ou des notices de médicaments pour les justifier. C'est néanmoins une formule qui n’est pas très appréciée pour le fait qu’il faudrait payer en amont les frais médicaux.

Lorsqu’elle ne vous séduit pas, vous pouvez vous tourner vers les assureurs qui proposent le système de « tiers payant ». Dans ce cas, vous n’aurez qu’à payer à la caisse le restant dû de la facture sous présentation d’une simple fiche de prise en charge. Cependant, cette formule n’est disponible que chez de rares assureurs. En trouver s’avère donc un peu complexe. C'est une difficulté qui pourrait peser dans la balance pour votre choix.

Éviter le plus possible le délai de carence

Le délai de carence encore appelé délai de stage est un délai imposé par certains assureurs sur certaines garanties. Ainsi, passé un certain délai, vous ne pouvez plus bénéficier d’une garantie complémentaire à laquelle vous avez pourtant souscrit. Cependant, tous les assureurs n’imposent pas le délai de carence à leurs clients. Évitez donc le plus possible le délai de carence en visant ces derniers.

Pour éviter de choisir un assureur qui impose le délai de carence, lisez bien les conditions de souscription aux offres ou posez la question à votre courtier.

Tenez compte de la réputation de l’entreprise d’assurance

Une entreprise d’assurance sérieuse et offrant un bon contrat d’assurance complémentaire de santé aux travailleurs non salariés aura forcément bonne réputation. Renseignez-vous donc en ligne ou auprès de leurs références et choisissez celle qui vous convient. Les avis clients sur le site pourraient également vous servir dans ce sens. Utilisez au besoin, un comparateur en ligne.